Dysfonction érectile Médicaments Seuls les produits
de haute qualité!
Meilleur
Prix
Lundi Vendredi 09:00 - 17:00
Service la France:
Appels Internationaux:

Le vaginisme primaire ou secondaire : définition, solution et traitement

Le vaginisme, une contraction musculaire contraignante

Le vaginisme concerne de nombreuses Françaises. Très contraignant, ces phénomènes de contractions musculaires sont pourtant guérissables via un traitement adéquat. Comment définir ces réactions physiologiques ? Quelles sont les solutions efficaces pour lutter contre ces problèmes ? Cet article vous en dira plus sur ces sujets.

Qu’est-ce que le vaginisme ? Le vaginisme et sa définition

La définition du vaginisme fait références à des processus psychophysiologiques complexes empêchant les tentatives de pénétrations vaginales lors de rapports intimes. Une telle manifestation incite le partenaire à forcer l’acte ; des douleurs plus ou moins importantes pour les 2 acteurs sont fréquentes.

Article Connexe: Acheter Lovegra sans ordonnance et pas cher sur pharmacie en ligne en France

Qu’est-ce que le vaginisme ? Sa localisation concerne le plancher pelvien (tiers externe). Or, l’insertion de tout objet est également impossible dans ce contexte (tampons, doigts, spéculum…). Ces contractions musculaires sont involontaires, répétées et persistantes. Médicalement parlant, chaque organe génital est normal et indemne de toute pathologie. Seuls quelques mécanismes réflexes (spasmes par anticipation) empêchent la pénétration du vagin.

Suivant la situation, il existe 2 sortes de vaginismes distincts.

Le vaginisme primaire

Dans ce cas, les problèmes surviennent aux débuts de la vie sexuelle d’une femme. Ainsi, la découverte de son corps devient problématique avec une anticipation douloureuse. Son vagin est perçu comme un orifice étroit incapable d’accueillir le pénis de l’être aimé. Parfois, ces personnes atteintes de vaginisme primaire pensent que leur hymen est scléreux (obstruant l’arrivée). D’après les spécialistes de la médecine, ce trouble est considéré comme superficiel.

Le vaginisme secondaire

Plus délicat, le vaginisme secondaire apparaît de manière inattendue. En effet, cela survient sans problème particulier de pénétration ou de douleurs vaginales. Néanmoins, une dyspareunie (sources liées au prolapsus, vaginite, endométriose ou carence en hormones féminines d’une ménopause) peut expliquer ce phénomène. 

Quelle solution pour lutter contre le vaginisme ?

Peu importe sa situation (vaginisme primaire ou secondaire), une femme consultera un sexothérapeute afin de trouver une solution adaptée. Plusieurs éléments devront être respectés afin de provoquer la décontraction musculaire tant attendue.

  • Les 2 partenaires doivent respecter un certain rythme et ne pas franchir des étapes complexes (laissez la pénétration de côté en attendant une amélioration significative)
  • Pensez à vérifier l’état de la vulve (en utilisant un miroir) afin de vérifier que rien ne vient obstruer l’orifice
  • Masturbez-vous délicatement pour « tester » la souplesse des parois vaginales et la rigidité des muscles (si cette étape reste insatisfaisante, privilégiez la détente)
  • Suite à ces étapes, proposez à l’être aimé d’insérer délicatement l’un de ses doigts en utilisant des lubrifiants

Dès qu’une contraction musculaire péri-vaginale survient, n’insistez pas et reprenez doucement ces étapes. Il est indispensable de ne jamais forcer une pénétration sous peine d’accentuer le vaginisme. 

Le traitement du vaginisme : l’approche cognitivo-comportementale

Une autre solution concernant le traitement du vaginisme évoque la découverte solitaire de votre corps. Ainsi, la peur de ne pas satisfaire votre partenaire sera écartée. Évidemment, cet atout psychologique est essentiel face à un problème psychophysiologique. Le regard et le toucher seront parfaits pour vous familiariser avec votre propre corps. Il vous est possible d’utiliser des dilatateurs afin d’assurer votre auto-exploration. Progressivement, la pénétration sera de nouveau évoquée dans vos discussions de couple.

En conclusion

Le vaginisme est un processus contraignant pour la sexualité d’une femme. Qu’il soit primaire ou secondaire, le rythme de son traitement doit être respecté.



Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accordez leur utilisation.

Compris !